Environnement : Séminaire international sur oued Soummam

Oued Soummam est né de la confluence de plusieurs affluents généralement à régime intermittent dont les principaux sont oued Bousselam et oued Sahel. Sur 500 km de cours, les eaux drainent un bassin versant d’une superficie de 9 200 km2 avec un débit de 10 m3/S. Cette rivière est devenue une décharge à ciel ouvert et un déversoir pour nos industriels, heureusement que nos scientifiques ont trouvé dans cet oued, en plus de la ressource hydrique à sauvegarder, un sujet d’étude à clarifier et dans le bassin versant, un axe de recherche à développer. C’est dans ce contexte que le laboratoire de biophysique, biomathématique et scientométrie de l’université de Béjaïa s’apprête à organiser le premier séminaire international les 26, 27, et 28 octobre intitulé : « Contribution à la connaissance de la ressource en eau du bassin versant de la Soummam ». « Nous avons tenu à organiser ce séminaire afin de sensibiliser les autorités politiques sur l’intérêt et les éventuels risques de la Soummam.

Les changements climatiques pourraient avoir un impact sur les ressources hydriques et le bassin versant, et comme cet oued ayant un grand intérêt socio-économique pour la région, peut, en cas de crue, être apocalyptique. En vue d’évaluer cet impact, et dans le cadre du programme scientifique Tassili, projet de coopération entre notre université et des universités françaises Rouen, Le Havre et Montpelier, un site-pilote sera mis en place et qui consiste en deux stations de mesure qualitatives et quantitatives du sous bassin versant de la Soummam, une à Akbou et l’autre à Béjaïa, et les équipements seront financés par la région de Haute Normandie. » dira le docteur Madani, directeur de recherche et responsable du laboratoire organisateur du séminaire. D’importantes personnalités scientifiques de différentes universités du pays et de France seront présentes lors ce séminaire et présenteront leurs travaux portant sur trois axes de recherche : Etude qualitative et quantitative de la ressource en eau, effet du climat et l’impact humain sur l’évolution de la ressource en eau et intérêt socio-économique de la ressource en eau pour la région.

Peu de séminaires sont réalisés en Algérie sur les bassins versants avec un maximum de détail sur les paramètres climatiques, hydrologiques et hydrogéologiques et un nombre ci-élevé de scientifiques et ce séminaire sera le premier sur la Soummam.

L’urgence aujourd’hui est d’éviter ces crues tant redoutées, violentes et dévastatrice surtout pour la santé publique sachant qu’en ces dernières années la pollution de la Soummam bat son plein.

S. Ikhenache (ddk)