J’ai la rage

Dans la plupart des pays cette maladie a été éradiquée mais chez nous elle revient au galop, en effet deux enfants sont décidés en 2007 dans la région d’Akbou par des morsures d’animaux atteints de la rage.

Le premier, un enfant de 4 ans et demi habite le village de Chellata sur les hauteurs d’Akbou « … a probablement été mordu par un rongeur… » estime le Dr Azzi du SEMEP (service d’épidémiologie et de médecin préventive), le second enfant lui est originaire de Beni-Maouche a été mordu par un chien.

Les deux enfants n’ont pas survécu aux morsures fautes de soins adaptés en temps réel et il semble que ces cas ne sont pas isolés en kabylie particulièrement abandonnée par les pouvoirs publics, il faut savoir que les services de l’hôpital d’Akbou sont submergé par une population toujours grandissante, et ce même établissement à ma connaissance est toujours le même depuis l’indépendance du pays et ce pour une ville qui compte près de 80 000 habitants sans compter toutes les communes voisines qui viennent également dans ce même hôpital, il faut se rendre au service des urgences pour constater que c’est un va et vient permanent, les salles d’attentes sont pleines à craquer, cela déborde même dans les couloirs et et sur les trottoirs.

Oh il y a bien quelques cliniques privées, j’ai vu de mes yeux ma mère se faire opérer en 2005 par un médecin qui travail à l’hôpital mais qui « n’a pas le matériel, ni le temps pour les interventions » MAIS dans son cabinet privé il trouve toujours le temps de faire de la médecine de guerre (contre des dinars bien sûr), j’ai perdu connaissance en voyant le dos de ma mère lacéré par un couteau de … boucher

Où est le serments d’Hippocrate ? Où sont les PétroDollars ? J’ai la rage je vous le dis et je ne suis pas le seul dans ce cas.