Comment faut-il vous le dire….

Si j’étais musulman je me cacherai aux yeux des autres êtres humains qui peuplent la planète terre, je n’oserai pas sortir de ma hutte pour ne pas être vu des autres.

C’est l’histoire de Djamila une jeune émigrée et de son cousin qui ont été arrêtés et incarcérés à la prison à Alger pour avoir rompu le jeûne dans le parc de Ben Aknoun à l’abri des regards ; ils ont été conduit par des policiers en civil au commissariat avec un interrogatoire très musclé à la clef et l’emprisonnement, motif invoqué : médisance du dogme et non respect des préceptes de l’islam. On les a même accusés d’être amants (quelle horreur).

Pourtant la constitution algérienne « garantit » les libertés individuelles, chacun est libre de choisir sa religion et même de n’en pratiquer aucune, mais la réalité de tous les jours est autre.

Mais la constitution n’a aucune valeur pour les musulmans, la seule qui a droit de cité à leur yeux et la charia et là je vais m’adresser à quelques uns de mes amis musulmans pratiquants à qui je n’arrête pas de répéter que l’islam est intolérant, une preuve de plus, et des histoires comme celle-ci on peut en citer tous les jours.

Imaginons un seul instant qu’en France on mette en prison tous les jeûneurs, il faudra surement construire de nouvelles prisons, le budget du garde des sceaux va exploser, en même temps ceci pourrait résorber le chômage.

Soyons sérieux, si cette éventualité devait arriver, vous pouvez être certains que dans la « rue arabe » comme on l’appelle ça serait le branle bas de combat, on brulerait les drapeaux, des voitures, des consulats, des ambassades, on tuera même les pauvres passants qui sont là par hasard ; rappelez-vous l’épisode des caricatures de Mahomet par un dessinateur danois inconnu jusqu’à là.

Donc je m’adresse à nouveau à mes amis musulmans pratiquants pour leur demander de me montrer où est la tolérance ? Et de monter au front pour défendre Djamila et son cousin contre l’intolérance de l’islam et l’hypocrisie de l’état algérien.

En effet pendant le mois de ramadhan l’Algérie arrête de vivre et de travailler et passe son temps à maudire ce pays où tout est cher justement comme par hasard pendant ce mois sacré, les étrangers qui sont de passage chez nous nous trouvent pas un seul endroit pour manger ou boire. Nous avons même vu des tracts distribués afin d’interdire le port de vêtements qui portent une croix sur des drapeaux étranger (un croissant sinon je change de boulangerie), des voitures de marque américaine, et la pratique du sport pendant le mois du jeûne ; sacré ramadhan !!!

Comment faut-il donc vous le dire que l’islam n’est pas tolérant ! Vous avez beau me dire que le coran n’est pas comme cela, moi je suis (j’ose le dire) du genre Saint Thomas, montrez-moi donc où est la tolérance ? Les textes n’existent que par les gens hommes et les femmes qui les perpétuent, les théorèmes de Thales et Pythagore et tant d’autres ne sont arrivés jusqu’à nous que parce que des scientifiques ne les ont rapportés et des gens continuent à les apprendre.

Il en va de même pour tous les textes, le coran n’est pas un texte pur à l’origine et dénaturé par les gens qui nous l’ont véhiculés ; soit il était pur à l’origine et les gens auraient dû continuer à le perpétuer tel quel, soit dès l’origine ce n’était pas si clair que vous voulez bien me le faire croire et on voit résultat.

Quant à moi j’ai la chance de vivre dans un pays tolérant, je vais donc de ce pas prendre mon petit déjeuner malgré l’heure avancée.

8 Réponses à “Comment faut-il vous le dire….”

  • royaumedc

    et oui mon ami tu a raison vous êtes dans un pays tolérant où son peuple cherche la vérité et qu’en même temps vous la fuyée; c’est ça notre grosse erreur on regarde ce que font les gens pour juger surtout la religion musulmane, essayez donc de voir et de chercher quelques hommes et femmes de ce pays dont vous parlez qui se sont convertis à l’Islam (Cat Stevens, Michaele Jakson, Diams,…) parce qu’eux ils l’ont bien compris et ils sont convaincus que le Saint Coran ne tolère pas l’intolérance, au moment où les gens de l’autre coté fuie cette religion. Lisez puis jugez; laissez vos préjugés à coté un moment et vous verrez, Le Coran existe en français.
    la vie est courte mon ami et n’oublie pas le jour du Jugement dernier.

  • Amar

    Cher (e) Royaumedc,

    Je crois que là tu t’es prends très mal pour me convaincre, en effet ce n’est pas parce que 3 individus se sont convertis que d’un seul coup…

    Ce genre de raisonnement est valable uniquement pour des midinettes de ton genre, ça ne s’adresse pas à des gens normalement constitués, qui ont un cerveau pour penser et décider tout seul mais pas prendre exemple sur Michael Jackson etc…

    Justement c’est tout l’inverse de l’islmam que je prône, des gens qui n’obéissent pas au doigt à l’oeil même avec un texte « sacré », il faut de l’intelligence pour cela et ce n’est pas dans le coran qu’on apprends ça.

  • antianti

    je voudrais bien dire quelques mots a monsieur AMAR
    en lisant votre droit de réponse au monsieur au pseudo royaumedc
    j’ai su le degré de votre intelligence et la qualité de votre personnage,
    vous parler de tolérance,de progrès,,de mathématiques, de st Thomas,etc… sans ne rien dire,tu te cache derrière leurs mérite,c’est quoi ton mérite a toi,un homme tolérant n’utilise pas ce langage.un homme qui ose écrire publiquement et qui dénigres des hommes et une religion,doit savoir écrire sans faute,ni de lexique,ni de grammaire,ni des tournures des phrase,ni de jugement.

  • Amar

    Azul,

    Pour la tolérance, j’en donne encore une preuve en publiant ton commentaire.

    Concernant les fautes, désolé mais le français n’étant pas langue maternelle, je pense que je ne me débrouille pas trop mal tout de même, mais il est certain qu’on peut faire mieux, j’aurai voulu qu’on écrive tous en kabyle mais nos gouvernants arabo-islamistes n’ont jamais voulu cela, tu comprends donc que ni toi ni moi ne maitrisons une langue et surement pas l’arabe, langue officielle dans notre pays.

  • antianti

    azul
    si en publiant mon article tu te crois tolérant,la c’est grave a si Amar
    concernant la langue je dirais qu’entre maitriser une langue et écrire sans faute,il y a un long chemin.
    quand on veut représenter une région telle qu’AKBOU,il faut donner beaucoup de bons sens a son entreprise,et surtout être a la page et bien encadre.la culture du provisoire et du médiocre,ne doit pas y être,mais je comprend c’est un héritage du FLN,tu critique le gouvernement et tu utilise leur politique dans ton fonctionnement.
    et pour te faire plaisir quand j’ai voulu écrire en tamazight ,j ai appris
    a écrire,ni le gouvernement,ni les arabo-bathiste,ni les islamistes ne m’ont empêché,et je suis désolé pour toi si tu t’ai plie a la volonté de tes gouvernants en disant (ils n’ont jamais voulu cela…).
    je peut

  • Amar

    Saches l’ami que je ne t’ai pas attendu pour essayer de l’apprendre, mais si tu es honnête, tu dois reconnaitre qu’entre attendre 20 et décider d’apprendre une langue et de l’apprendre tout petit, il y a une grande différence, donc dans notre pays actuellement on a pas cette possibilité, la seule possibilité qui existe est celle qui consiste à prosterner 5 fois par jour.

  • HADJ - MESSAR ( ESPAGNE )

    Bonjour , AZUL Fellawen .
    Si vous voulez vaincre la colère, elle ne peut vous vaincre. Vous commencez à vaincre si vous la faites taire.
    Votre haine fait couler beaucoup d’encre… Loin d’être innocente, elle laisse derrière son passage blessures et conséquences , car on ne peut battre son adversaire que par l’amour et non la haine. La haine est la forme la plus subtile de la violence. La haine blesse celui qui hait, et non le haï.
    Pourquoi voyez-vous une paille dans l’oeil de votre frère, tandis que vous ne voyez pas une poutre dans la vôtre ?
    Mais toujours utile , Les fautes, comme des fétus de paille, flottent à la surface ; qui veut chercher des perles doit plonger au fond.
    ( rassem054@yahoo.fr )

  • ANTIANTI

    salut monsieur HADJ Messar.
    je reconnais a tes mots une certaine richesse,mais je ne suis pas partisan de la morale anesthésiante.
    les belles paroles font du bien, mais ne vont jamais a la racine du mal,la vérité dite peut soigner certains maux ,et l’acte juste et judicieux nous sépare du purulent,et nous miroite le pur.
    notre mal est si profond que tout les dictons,proverbes et maximes de toutes les cultures et civilisations,ne puisse mettre en surface et situer le furoncle.
    salutations.

Trackbacks

  •