Harga ou hogra… les algériens ont choisi

D’après un sondage réalisé par le journal Liberte la moitié des algériens serait tenté par un départ à tout prix vers l’eldorado qu’est l’Europe à leurs yeux.

Ce sondage nous interpelle à plus d’un titre, je ne sais pas si vous vous rendez compte : 50 % de la population d’un pays veut fuir même sur des embarcations de fortune, bravant la méditerranée et tous les problèmes à l’arrivée dans les pays « d’accueil », à coup de matraque, de prison, de famine etc.. Je n’ai jamais vu un chiffre aussi élevé candidat au départ même dans des pays où la guerre est quotidienne.

Mais qu’est ce qui nous est arrivé ?

On a connu les algériens un peu plus courageux, il ne faut pas remonter bien loin, nous avons tous eu un parent, un cousin, un voisin et sans oublier les femmes qui a pris son fusils de chasse et parfois même à mains nues pour monter au maquis contre l’armée française ; et on peut remonte plus loin encore dans l’histoire pour trouver un peuple valeureux pour défendre son pays. Il faut croire que l’armée arabo-islamiste est plus forte que les  autres, elle possède une arme secrète qui détruit les neurones de la résistance et de l’intelligence et le résultat est édifiant les algériens préfèrent la HARGA plutôt que combattre la HOGRA.

Les gouvernants algériens ne se rendent donc pas compte que s’ils continuent comme ça, bientôt ils n’auront plus personne à gouverner, plus personnes pour travailler dans les puits de pétrole pour lesquels ils se battent tant

Les gouvernants ne s’inquiètent absolument pas de ce fléau et au lieu de trouver des réponses par plus de travail, plus de liberté, plus de démocratie. Ils ne  connaissent que la répression sauvage d’autant qu’il y a un vrai vide juridique sur « l’hébergement des pays d’accueil ». Il y a pire encore, dans le même article, l’auteur précise que des familles ont été mises en prison pendant 4 jours pour avoir osé demander des nouvelles de leur progéniture incarcérée en Tunisie, même SarkoFlic au sommet de sa forme n’aurait pas osé faire ça à l’encontre des parents des enfants qui ont sifflé La Marseillaise par exemple ou pour tout autre délit.

Mais peut être que c’est le but non avoué, est justement de faire partir tous les algériens et faire venir des Arabes, des vrais cette fois qui eux ont l’habitude de la fermer et de prier … docilement comme des moutons.

Il est précisé dans l’article que le sondage a été commandé par le journal « Liberté » et réalisé sur un échantillon de 1364 individus de sexe masculin, quant à savoir ce qu’en pensent les femmes ? Ce journal a visiblement pris le parti de les ignorer, C’EST UNE HOGRA INTERNE, mais comme je le disais plus haut, il n y a plus de neurones et ça touche tout le monde, même nos pseudo intellectuels.

6 Réponses à “Harga ou hogra… les algériens ont choisi”

  • il me semble qu’il est temps de mettre les pendules à l’heure au sujet de tout ce qui se dit dans nos journaux. de la « harga » parlons-en justement.

    que l’on s’attarde sur les difficultés des citoyens c’est bien, mais de là à exploiter cette situation pour régler des comptes politiques, j’estime que c’est un peu bas.

    le phénomène de la harga a toujours existé dans notre pays. à l’époque il consistait à s’introduire dans un bâteau en partance pour l’europe. aujourd’hui, les jeunes tentés par cette voie d’émigration, préfèrent louer les services d’un passeur qui met à leur disposition une barque de fortune pour la traversée.

    lorsque l’Etat prend les dispositions pour pénaliser cette infraction à la loi ( n’en déplaise à certains, essayer de franchir les frontières sans document de voyage est un délit puni par la loi de tous les pays ), il se trouve quelques personnes pour crier à la dictature.

    Basta !

  • Amar

    Je ne crois pense que se soit le fait de pénaliser cette infraction à la loi qui soit dénoncée mais plutôt le fait que notre jeunesse dans sa grande majorité veuille quitter le pays.

    Bonne soirée.

  • zahir amyas

    autan kabyle je préfere vivre ailleur sans papier que detre en algerie et porter des faux papier une carte d edentité national en arabe alor la hogra ouvre les portes vers heraga

  • Touffik

    C’est exact, Amar! Le hic c’est que l’État pond toute une série de mesures pour pénaliser ce fléau mais reste insensible face à la misère de la jeunesse, à ses maux et aux raisons qui la poussent à tenter l’ultime aventure.

  • hogra en algerie…Amroune Layachi, ex-cadre à la direction des impôts de la wilaya de M’sila, Un cadre demande la nationalité israélienne ! Un cadre indépendant d’une direction de la Fonction publique de la wilaya de M’sila a adressé une lettre insolite au ministre des Affaires étrangères. En effet, il lui demande de « l’autoriser à acquérir la nationalité israélienne ! »« Il semble, Monsieur le ministre, que mon existence en tant qu’Algérien n’est pas souhaitée par les autorités sécuritaires, judiciaires et administratives », écrit-il. Partant de ce constat, il lui fait cette drôle de demande. Il lui donne même un délai de réponse de 30 jours de la demande effectuée le 22 octobre 2007 et en cas d’absence de réponse, « je la considère comme une acceptation tacite et j’entamerai les démarches nécessaires ». EL WATAN 23 OCTOBRE 2007
    http://hogra.centerblog.net/

  • Des harraga algériens oubliés dans les geôles israéliennes
    http://hogra.centerblog.net/6581348-Des-harraga-algeriens-oublies-dans-les-geoles-israeliennes

Trackbacks

  •