JSA – RCK : même combat (thathebouzth)

Petit rappel des faits, les joueurs RCK ont gagné sportivement sur le terrain en marquant plus de points que leurs adversaires, le droit de jouer à l’étage supérieur (Division 1), mais en haut lieu, la FAF, La ligue ou le ministère de la jeunesse et des sports, on ne sait jamais vraiment qui commande, ont décidé que ce club ne prendra pas part à la compétition qui a débuté au début du mois d’août 2008. Ce même club a déposé plainte et obtenu gain de cause auprès du TAS, mais les autorités du football algériens semblent être au dessus des lois (vous me direz ce n’est pas les seules) puisque elles n’ont pas voulu tenir comptes des décisions de ce tribunal et ont fait démarrer le début du championnat sans le RCK qui lui n’a pas voulu se laissé faire et a refusé de jouer en division 2 et surtout a fait appel à nouveau au même tribunal (TAS).

La décision est tombée, et ces mêmes autorités ont fini par s’exécuter après avoir reçu une gifle comme des petits enfants qu’on corrige pour non respect de l’autorité supérieure. Je passe sur le cafouillage du nouveau calendrier, c’est presque anecdotique tellement on a l’habitude.

Mais me direz-vous que vient faire la JS Akbou dans tout ça ?

La JSA tout comme le RCK a gagné son billet sur le terrain pour jouer en régionale II, mais la FAF a décidé de créer un 3ème groupe de la régionale II en faisant accéder les 4 premières équipes de chacun des quatre groupes de la Régionale III. La Ligue a décidé autrement en appliquant l’adage « charité bien ordonnée commence par soi-même » faisant ainsi accéder cinq équipes du groupe d’Alger au détriment du groupe de Béjaïa pour qui elle a amputé une équipe en faisant accéder trois équipes seulement. Et c’est évidemment la JSA qui en fait les frais.

Le président de la JSA, Mr Hadj Daoud Bensebaâ nous a informé qu’ils viennent de prendre un avocat pour préparer le dossier et saisir à leur tour le TAS puisque la ligue régionale ne daigne même répondre à leur courrier et refuse d’appliquer les décisions de la FAF donnant raison à la JSA.

Le RCK a montré la voie, il ne faut pas céder devant ces brebis galeuses qui piétinent ses propres règlements quand ça les arrange, et c’est peut être le chemin à suivre quel que soit le domaine à l’avenir, dès qu’une autorité n’applique pas une décision, il faut déposer une plainte même auprès de tribunaux internationaux, puisque là visiblement, ces mêmes autorités finissent pas céder.

Certaines personnes n’ont peur que de thathebouzth (la matraque), donc il faut la sortir à chaque fois que c’est nécessaire.