JS D’Akbou : Les dirigeants crient à la hogra

Hadj Daoud Bessebaâ, le président de la JS Akbou, club de football sociétaire du championnat de la Régionale III, crie à qui veut bien l’entendre à la hogra en accusant la Ligue régionale de football d’Alger d’avoir usé de la pratique des deux poids deux mesures dans l’application de l’instruction n° 1491/SG/ du 06/09/2008, émanant de la FAF et relative à la création d’un troisième groupe de 16 équipes au sein  de la Régionale II, d’où l’accession de quatre équipes les mieux placées dans chacun des quatre groupes de la Régionale III. Mais selon notre interlocuteur, la Ligue régionale de football du Centre, appliquant le dicton “On n’est jamais mieux servi que par soi-même” a fait accéder 5 équipes du groupe “D” (Alger/Tipaza) contre 3 équipes du groupe “A” (Béjaïa/Tizi Ouzou) lésant ainsi la JS Akbou, classée 4e. “Comment se fait-il qu’on fasse accéder au groupe “B” 4 équipes, au groupe “C” 4 équipes, au groupe “D” 5 équipes et au groupe “A”, dont  nous dépendons, seulement 3 équipes, notre formation, classée 4e au finish, a pris de cet fait un sacré coup. Le responsable de la ligue nous a donné raison mais il se déclare désolé car ne pouvant chambouler le programme déjà établi, refusant ainsi de rétablir dans ses droits notre équipe. Pour cela, j’ai saisi toutes les instances de football, notamment le ministère, la FAF, la Ligue nationale, la Ligue interrégion, la Ligue régionale, la Ligue de wilaya, le wali de Béjaïa et la DJS, les priant de bien vouloir réparer cette injustice de taille dont a été victime notre club, qui a arraché son billet qualificatif pour la Régionale II par sa position de 4e au classement général,” s’époumone notre interlocuteur. Pour rappel, la JS Akbou durant la saison écoulée (2007/08), a terminé 4e au finish en totalisant 56 points, découlant de 16 matchs gagnés, 8 nuls et 6 défaites pour 30 rencontres jouées. Dans la correspondance adressée à toutes les instances sportives, dont une copie nous a été remise lors de la conférence de presse tenue en son siège, le président akboucien parle d’anguille sous roche et d’une hogra flagrante envers son équipe qui n’a jamais rouspété par le passé, en témoigne son classement 1ère en fair play 4 ans consécutifs, “c’est d’ailleurs pour cela que la ligue, prenant la gentillesse pour de la faiblesse, au lieu de récompenser notre formation la prive d’un droit légitime,” nous dira le président de la JSA. Il déclare aussi, que son staff ne lâchera pas l’affaire jusqu’à l’aboutissement de cette noble cause tout en durcissant le ton, stipulant que “faute de quoi, il se verra dans l’obligation d’avoir recours à d’autres voies légales.”

L. Beddar (DDK)