Expulsion d’une fillette de… 14 mois

Pour tout ceux qui croyaient qu’avec l’arrivé d’Eric Besson au ministère de l’immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, cela allait changer par rapport à son prédécesseur, car c’est un homme qui vient de la gauche (PS) ; donc tous ceux là se mettent le doigt dans l’œil.

(Lire la suite…)

Un amoureux de lampadaire !

- Ne pouviez-vous marcher dans la rue pacifiquement au lieu de casser et de saccager ? Tout de même qu’est-ce que vous a fait le lampadaire ? (…)

C’est un gars de Mostaganem. Qu’aurais-je pu lui dire ? Lui raconter que ça n’avait rien à voir avec le lampadaire ? Que le lampadaire était juste la matérialisation d’une colère ? Le véhicule d’un message ? Ça ne servait à rien ; ce serait prêcher dans un désert. Dans sa tête c’était tout réfléchi, tout dit. Du reste, il posait sur moi l’œil que pose un bipède sur un quadrupède. Voila, valait mieux rentrer sa colère et fermer son clapet. Le bonhomme était à mille et une lieues de concevoir un quelque idéal dans ses méninges. 126 jeunes morts sous les balles assassines de l’ânerie d’Alger, des milliers de blessés, et le bonhomme a mal pour un lampadaire. Quoi ! Un idéal ! Une république islamique pour pouvoir réprimer ouvertement ses épanchements libidineux, faire de la femme un secret que l’on dissimule comme la honte, faire du peuple un troupeau d’ouailles qui marchent au gré de la ligne tracée au cordeau ; lapidation, flagellation, peines capitales. République idéale d’un monstre : tuer la conscience tranquille. (Lire la suite…)

Mères célibataires La société les condamne et rejette leurs enfants

A qui la faute ?

Mères célibataires ce thème, tabou au sein de la société algérienne, est en train de prendre de plus en plus d’ampleur ces dernières années.  Dans notre  société les mamans célibataires  sont  stigmatisées et condamnées à vivre dans l’isolement elles et leurs enfants nés sous X. (Lire la suite…)

Motus et bouche cousue

Encore une autre preuve que nous marchons vraiment sur la tête, on se dit toujours que ce n’est qu’un accident de parcours, que la prochaine fois.., mais inévitablement on revient au point de départ, le néant.
En effet en Algérie, il n’est pas bon de bien faire son travail en tant que directrice d’école ou simplement de citoyen(ne) d’ailleurs, c’est une histoire à dormir debout que je vais vous conter. (Lire la suite…)

La mosquée de notre village – Ldjamaε n taddart nneγ

Autrefois elle était si petite, un peu à l’écart des habitations, près d’une source et fondue dans le paysage. Elle ne s’appelait ni Sidi Xelwi ni Sidi Melwi mais tout simplement la « Mosquée de la Source ». Sa modestie, son calme et sa sérénité inspiraient de la sympathie. On aurait dit qu’elle avait une âme. Oui, cette âme bienveillante (laεnaya) des ancêtres protecteurs. Petite mais l’espace était assez suffisant pour accueillir les quelques fidèles composés des vieillards du village qui la fréquentaient. Les autres adultes vaquaient plutôt à leurs occupations et les jeunes ne la fréquentaient guère, sauf quand ils sont oisifs, alors dans ce cas, ils y vont pour discuter ou bavarder dans le respect du lieu. (Lire la suite…)

Akbou : Les habitants de la cité du stade en colère

Les principaux axes routiers de la ville d’Akbou ont été fermés à la circulation dans l’après-midi de samedi par les habitants de la cité du stade qui ont ainsi, une nouvelle fois, investi la rue pour exprimer leur ras-le-bol et interpeller les autorités locales sur la situation qui prévaut dans leur quartier. (Lire la suite…)